Goto main content

Saint-Timothée

Optimized-IMG_3346.JPG
 

La paroisse

Quelques dates de référence


Déjà en 1817, Saint-Timothée, appelé par les Iroquois du Sault Saint-Louis Tsiionwakwatha « Là où il faut porter le canot » et par les Explorateurs Français « la Chute-aux-Bouleaux », regroupe une soixantaine de familles avec leur chapelle de 60 pieds par 40, leur sacristie et leur maison en bois de 32 pieds par 28 pour le logement de leur curé.

1820 : établissement de la Fabrique
1823 : premier registre de la Fabrique
1829 : Reconnaissance Canonique ( officielle )
2004 : 175e Anniversaire de cette Reconnaissance Canonique ( 1829-2004)

Les premiers registres remontent à 1823.
En 1829 ce fut l’érection canonique de la paroisse.
C’est l’anniversaire de celle-ci que nous avons fêté en 2004.
Pour remplacer la chapelle, en 1844, une première église fut construite.
Elle brûla le 31 décembre 1908, possiblement allumé par la fournaise de la sacristie.
L'Église actuelle, construite au coût de $ 68,000, ouvrait ses portes aux fidèles le 23 avril 1911. Elle fut consacrée en 1986.

En 2011, nous fêtions le 100e anniversaire de l’église actuelle.
Le presbytère actuel fut construit au printemps de 1925 avec 21 appartements, évalué dans le temps à 25,000.00 $.

Nous formons une communauté joyeuse et solidaire, heureuse de se rassembler dans une église qui telle une Reine majestueuse et  toute fière tient une place de choix, en bordure du fleuve St-Laurent entre le lac St-François et le lac St-Louis, à proximité du réputé Parc régional des Iles, au centre du quartier Saint-Timothée (ville fondée en 1835 annexée à Salaberry-de-Valleyfield en 2002).

 

 

Un rappel historique


Le curé de Saint-Timothée allait, dans les années 1842, desservir la population de la Pointe du Lac (Valleyfield), nom que portait une partie de Salaberry-de-Valleyfield à cette époque. En 1855 les francs- tenanciers de la nouvelle paroisse se réunissaient au presbytère Saint-Timothée pour nommer les membres de la nouvelle Fabrique Sainte-Cécile devenue paroisse .

Le
diocèse de Valleyfield fut érigé le 5 avril 1892 par le Pape Léon Xlll.
Le premier évêque fut Mgr Émard.
L’évêque actuel est Mgr Noël Simard.

125e du diocèse de Valleyfield

 

 

Voici une liste des 12 curés de Saint-Timothée depuis 1828

  • Moll Joseph 1828 à 1832
  • Lavoie Étienne 1832 à 1837
  • Archambault Joseph-Olivier 1837 à 1876
  • Brissette Joseph 1876 à 1893
  • Charbonneau Alfred-Louis 1893 à 1902
  • Desrosiers Joseph 1902 à 1911
  • Perreault Adélard 1911 à 1934
  • André Emile 1934 à 1962
  • Théorêt Pierre-Eucher 1962 à 1963
  • Cuillierrier Henri 1963 à 1969
  • Tremblay Fabien 1969 à 1981
  • Beaudin Yves 1981 à 2016

 

Est administrateur de la paroisse Saint-Timothée

  • Lafleur André 2016 à


Des volumes sur notre histoire sont vendus au presbytère :

  • « La Belle Histoire de St-Timothée », publiée en 1979 par Alice Roussel ( 365 pages )
  • « Saint-Timothée revisité, célébré, raconté » publié en 2004 ( 860 pages )
  • Nous avons les répertoires des Baptêmes, Mariages et Sépultures-Funérailles de 1823 à 2003

 

La ville

Cette ancienne municipalité, annexée à la ville de Salaberry-de-Valleyfield le 1er janvier 2002, est implantée sur l'île de Salaberry, qui fait partie de l'archipel d'Hochelaga, dans le fleuve Saint-Laurent là où celui-ci se rétrécit pour former les rapides des Cèdres.

L'appellation témoigne de l'inclusion du territoire dans la seigneurie de Beauharbois concédée le 12 avril 1729 par le roi Louis XV au marquis Charles de Beauharnois de La Boische, gouverneur du Canada, et à son frère Claude de Beauharnois de Beaumont.

 

Pour en découvrir davantage

Pour la ville de Salaberry-de-Valleyfield

L'apôtre

Saint Timothée était originaire de Lystres, ville romaine de la province de Lycaonie (Asie Mineure). Né de père païen et d'une mère juive, nommée Eunice, il avait été élevé dans la piété et l'amour des Saintes Ecritures par celle-ci et par sa grand-mère Loïs. Lors d'un premier séjour dans la ville (45), le grand Apôtre Saint Paul avait converti les deux femmes, et lorsqu'il revint quelques années plus tard (vers 50), il trouva le jeune Timothée plein de ferveur et d'admiration pour les combats et les souffrances qu'il avait endurés au Nom du Christ.

Pour en savoir plus sur l'apôtre saint Timothée

Pour lire les textes de la Bible à saint Timothée :
Première lettre de saint Paul Apôtre à saint Timothée
Deuxième lettre de saint Paul Apôtre à saint Timothée

 

Paroisse Saint-Timothée

91 rue Saint-Laurent
Salaberry-de-Valleyfield, Québec
J6S 6K1

Contactez nous
450-373-2343
info@eglise-st-timothee.com